Entre le marteau l’enclume (l’enclume, partie 2)

Entre le marteau et l’enclume : 2ème partie, l’enclume

l'enclume
Le marteau et l’enclume

 

Je ne pouvais pas choisir un meilleur titre.

Le marteau demande un côté agissant, actif, féminin pour être efficace.

L’enclume n’agit pas, elle oppose sa masse et son inertie à la force du marteau. Elle prend en charge l’aspect réagissant, passif et masculin de la forge.

Le marteau vit dans le mouvement, l’enclume n’offre une valeur que par la qualité et le poids de son ancrage.

En symbolique biblique, le féminin possède son pôle géographique, il est occidental tandis que le côté masculin siège à l’orient.

En trois phrases, nous avons résumé toute la problématique du monde depuis que l’homme a su retranscrire son histoire.

L’un ne peut exister sans l’autre.

Nous avons vu ensemble que le marteau idéal de l’homme occidental s’inscrit dans son arme la plus absolue, l’argent.

En inventant un système auquel personne ne comprend plus rien, à part ceux qui, hier, faisaient des carrières scientifiques et aujourd’hui sont devenus traders, l’occident tient ses masses par la peur de perdre son confort.

Mais il manque le deuxième levier le plus puissant de contrainte, et certainement le pire, la religion. Aucune autre, actuellement, n’est plus dangereuse que l’Islam.

Vous devez peut être vous demander quelle légitimité je peux m’accorder sur ce sujet. Vous avez raison, après tout, ce site existe parce que j’étudie la Torah ou l’ancien testament, selon ce que vous préférez.

Pourtant, vous avez du remarquer que chaque page est annotée par une phrase personnelle que je revendique sans réserve :

 

Une spiritualité qui ne sert qu’à la religion, ne sert à rien.

 

Je l’ai inscrite en moi comme un axiome. Elle me vient d’un de mes moments d’étude où j’ai découvert que Noé était tout sauf un religieux, au milieu d’un monde qui n’était que croyances et superstitions.

Chaque fois que j’évoque cela, on me regarde avec de grands yeux ronds comme si on avait affaire à un dingue et peut être est-ce ce que vous pensez en ce moment même. Je prends le risque mais j’argumente.

Qui d’entre vous serait capable de construire une arche avec en tout et pour tout quatre mesures ?

Un imam, un prêtre, un rabbin ?

Et comment expliquer ceci ?

 

28 Lamec, ayant vécu cent quatre-vingt-deux ans, engendra un fils.

29 Il énonça son nom Noé, en disant : « Puisse-t-il nous soulager de notre tâche et du labeur de nos mains, causé par cette terre qu’a maudite l’Éternel !»

 

Parle-t-on de labeur spirituel ? De prière ? De chanter des cantiques ou plus précisément, puisque c’est le sujet, de crier « Allahou Akbar » comme un dément ?

Non, Noé était un pragmatique, un homme sur sa terre et interagissant avec elle, comme Dieu lui-même le demandait dans les six premiers jours. Noé avait les compétences pour savoir construire cette arche, quelle qu’elle ait pu être.

Dieu s’est adressé à la bonne personne, un religieux aurait attendu, passif, que le miracle intervienne.

Est-ce choquant ? Si on ne remet pas en cause les dogmes, oui, sans le moindre doute.

Mais pour Dieu ?

 

8 Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Éternel.

9 Ceci est l’histoire de Noé. Noé fut un homme juste, irréprochable, entre ses contemporains ; il se conduisit selon Dieu.

 

Se conduire selon Dieu, à ce stade du récit, c’est dominer la terre.

Mais cette phrase engendre aussi tous les conflits de notre histoire religieuse puisque, se conduire selon Dieu, sous-entend que l’on sache ce qu’il attend de nous.

L’histoire nous prouve que nous n’en savons rien et qu’au contraire, nous nous perdons dans des thèses opposées les unes aux autres.

Toutefois, en Occident, le christianisme a perdu sa force. L’opposition des idéologies n’est plus représentée par le binôme christianisme/islam mais plutôt par celui, plus récent du libéralisme/islam et les deux ont le même impératif : la conquête du monde.

Dans chacun des camps, on utilise les armes de l’autre. L’islam utilise l’argent du pétrole et rachète à tours de bras dans les pays occidentaux tandis que le mondialisme économique prophétise des idées pour mener ses guerres en orient.

D’un côté, on fait des guerres propres, sans image de victimes ni de sang et de l’autre, c’est la boucherie intégrhalal.

Mais au final, ce qui compte, c’est que le résultat est le même.

Le déséquilibre est le même.

L’esclavage est presque le même à la différence près que dans un cas, le fanatisme n’autorise aucune réflexion puisqu’il siège dans un domaine improuvable qu’est une croyance ou une foi.

Voilà une des raisons fondamentales pour laquelle le monde de Noé fut détruit.

Le fanatisme altère jusqu’aux niveaux les plus basiques de l’âme et rend esclave un homme dont l’un des projets principaux est la liberté.

Pire, le fanatisme corrompt jusqu’à la terre elle-même et ceux qui connaissent un peu la Torah (ancien testament) savent à quel point « le principe de vie » est indissociable de la terre.

Et si ce que je dis est faux, que quelqu’un m’explique pourquoi ce sont les sionistes et non les religieux qui ont initié le retour à la terre d’Israël ?

Tiens, parlons-en d’Israël.

De tous les pays du monde, il n’y en a pas un qui soit autant placé entre le marteau et l’enclume, y compris en son sein. Quand les dirigeants de France cèdent de plus en plus devant les sirènes de l’islam, et que le peuple perd, chaque jour un peu plus son identité, Israël tient la dragée haute à une forêt de dictatures autour de sa clairière, sans basculer dans l’extrême.

Serons-nous capable de faire aussi bien quand notre confort deviendra moins important que notre dignité ? Ou quand il aura totalement disparu ?

Serons-nous capable d’éviter les pièges du marteau comme l’Allemagne a échoué à le faire il y a 70 ans ?

Nous tournerons-nous vers l’enclume et précipiterons-nous le monde occidental dans le chaos ?

S’il y une chose que j’ai appris en étudiant les textes, c’est que la France a un rôle fondamental à jouer dans les temps à venir comme elle en a eu un dans l’histoire du monde.

Parviendrons-nous à ôter le rouge d’Edom à notre drapeau et ainsi devenir des partenaires d’Israël ?

Nous avons le même texte de référence et les mêmes racines. Il est temps d’écouter ces textes et les cris du sang de la terre sans en déformer les messages.

Les autres ont choisi d’ignorer le Livre, tant pis pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.